Normes électricité salle de bain

Votre installation électrique domestique est aussi indispensable que complexe, car elle régit bon nombre de vos équipements, notamment votre salle de bain, qui requiert une attention toute particulière en terme de sécurité d'installation électrique. Voici une page d'informations et conseils sur les normes électricité salle de bain.

Normes électricité salle de bain : l'essentiel

Normes électricité salle de bain : des risques électriques multiples

La salle de bain est un lieu où règne l'humidité et l'eau, éléments incompatibles et surtout dangereux lorsqu'ils côtoient une installation électrique :

  • Risques sur des personnes :
    • Électrocution : l'électrocution désigne un choc électrique violent voire mortel qui peut survenir dans différents cas. Dans une salle de bain, il peut s'agir d'un fil dénudé qui vient en contact avec de l'eau ou bien un appareil électrique qui tombe dans l'eau alors qu'il est branché ;
    • Électrisation : si votre corps reçoit une décharge électrique, il est soumis à une électrisation et peut engendrer des réactions physiologiques diverses selon l'intensité de la décharge et la durée ;
  • Risques d'incendies :
    • Lors de surcharges : dans une salle de bain, de nombreux appareils à électricité d'hygiène et beauté (sèche-cheveux, rasoir électrique, brosse à dents électrique, épilateur, etc.) peuvent être utilisés voire branchés en même temps si vous êtes plusieurs à l'utiliser au même moment. Ce trop grand nombre d'appareils en fonctionnement provoque alors une surcharge et votre circuit d'électricité peut surchauffer ;
    • Lors d'un court-circuit : si la phase et le neutre de votre installation électrique viennent à rentrer en contact, l'électricité voit son intensité monter. Ce phénomène engendre alors un court-circuit, voilà pourquoi des normes cherchent à éviter ce genre d'événement à l'origine d'accidents domestiques en imposant une isolation des circuits par exemple.

Normes électricité salle de bain et matériel de sécurité

  • Disjoncteur différentiel : pour vous prémunir des différents risques liés à l'électricité de votre salle de bain, le disjoncteur différentiel haute sécurité dit aussi dispositif DRHS, permet de couper les circuits électriques de la salle d'eau en cas de fuites de courant ;
  • Fusible : composés de verre ou céramique, ces petits cylindres jouent le rôle de coupe-circuit, grâce à leur filament qui fond et arrête le circuit électrique en cas de surchauffe ;
  • Gaine : selon les différentes intensités de courant qui traversent vos câbles électriques, la gaine sert à les regrouper et à les isoler des facteurs extérieurs qui peuvent entraîner des dangers comme l'humidité de la salle de bain.
Les zones de sécurité dans une salle de bain Tous droits réservés FT Media

Normes électricité salle de bain et sécurité

Normes électricité salle de bain : NF C 15-100 comme référence

  • La norme NF C 15-100 réglemente les installations électriques domestiques afin de protéger les usagers et de garantir votre confort électrique.
  • Cette norme électricité impose donc une documentation détaillée via un schéma de l'installation électrique globale de votre habitation, voire de chacune de vos pièces si vous bénéficiez d'un réseau électrique complexe.
  • Le gainage de vos différents réseaux de courants forts et courants faibles est obligatoire. Les circuits doivent être isolés et protégés par des gaines techniques spécifiques définies par cette norme électricité.
  • Pour protéger votre installation d'électricité globale mais aussi les pièces plus vulnérables comme la salle de bain ; vous devez vous équiper d'un dispositif protégeant d'une surintensité liée aux conditions atmosphériques type paratonnerre ;

Normes électricité salle de bain et volumes réglementaires

Pour l'installation électrique de votre salle de bain, des normes strictes divisent cette pièce en différents volumes interdisant la présence d'électricité ou imposant des règles sécuritaires :

  • volume 0 : il comprend la baignoire et le receveur de douche. Ce volume implique une absence stricte de tout matériel électrique ;
  • volume 1 : ce volume désigne la partie surmontant la baignoire, du sol jusqu'au receveur de douche. Il tolère un éclairage 12V sous réserve que le transformateur soit situé dans les volumes 2 et 3 définis par la norme ;
  • volume 2 : cette zone est située à une distance de moins de 60 cm de la douche ou baignoire, avec une hauteur de 3 m. Un éclairage basse tension peut être installé ainsi qu'une armoire de salle de bain doté d'éclairages anti-aspersions d'eau (classes I et II) ;
  • volume 3 : le matériel de classes I et II est admis au-delà de 60 cm de la baignoire ou douche, avec une hauteur de 2,25 m.

Nous pouvons si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs spécialistes de l'installation électrique. Ils pourront vous proposer un devis gratuit et sans engagement.

Demander un devis

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
JR
jean-andré rognone

vente et conseil de produits d'entretien et de nettoyage professionnel | nettoyer la maison

Expert

marie claire tourny

courtière assurance | assurances courtage

Expert

LB
lionel beaufils

expertises dans le domaine de la construction | sas europ invespar group france

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.


Produits



Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides