Normes de couleur pour les fils électriques

Sommaire

 

Avant de manipuler une installation électrique, il est impératif de connaître le code couleur associé aux différents fils électriques. C’est la NF C 15-100 qui a pour objet de définir toutes les règles concernant l’électricité pour l’habitat domestique, et donc les normes de couleur pour les fils électriques.

La couleur des fils électriques

Les couleurs obligatoires

Depuis 1970, la norme NF C 15-100 définit les couleurs obligatoires pour certains types de conducteurs : le conducteur de protection (la terre) et le conducteur de neutre.

Ce sont les deux seules couleurs obligatoires pour le domaine domestique et le tertiaire.

  • La double couleur vert et jaune sera exclusivement réservée au conducteur de terre, ainsi qu'à celui de protection se trouvant dans les câbles.
  • La couleur bleu clair sera exclusivement réservée au conducteur de neutre.
Lire l'article Ooreka

Les couleurs d'usage

Pour les autres conducteurs comme la phase, le retour de lampe, les navettes et les poussoirs, il n'y a pas d'obligation mentionnée dans la norme, mais l'usage est le suivant :

  • couleur rouge : pour le conducteur de phase ;
  • couleur orange : pour le retour de lampe (le fil de phase après coupure de l'interrupteur) ;
  • couleur violette : pour les navettes ;
  • couleur noire ou blanche : pour les poussoirs.

Chaque entreprise ou artisan utilisera son propre code couleur, mais celui-ci ressemblera en général à celui décrit ci-dessus.

Les couleurs avant 1970

Attention, pour des installations plus anciennes, les couleurs sont différentes :

  • pour la phase : un fil de couleur verte ou un fil de couleur jaune ;
  • pour le conducteur de neutre : gris ou blanc ;
  • pour le conducteur de terre : rouge ou noir.

De plus, avant 1969, le conducteur de terre n'était pas obligatoire, voire inexistant.

Que faire si l’on n'est pas sûr de la couleur des fils électriques ?

Il existe une technique pour savoir, même en l’absence de couleurs certaines, quels sont les fils de phase, de terre et du neutre sur un circuit de prises. À l'aide d’un multimètre, procédez aux vérifications suivantes :

  1. Trouvez dans un premier temps une prise de terre directe à laquelle vous pouvez raccorder un fil de grande longueur pour procéder aux tests.
  2. Coupez votre disjoncteur général pour être sûr d'isoler le circuit à tester, mais surtout pour être certain de sectionner le neutre. En effet, il y a plus de 35 ans, les conducteurs de neutre dans un tableau étaient communs et regroupés sur une même barrette, donc non coupés lors de l'ouverture de la protection du circuit. 
  3. Réglez votre multimètre en position « Ohms » ou « test de continuité » et branchez l'un des cordons sur le fil qui est relié à la terre. À l'aide de l'autre cordon, testez les trois fils du circuit : normalement, un seul devrait faire réagir votre multimètre. Ce fil sera la terre et vous devrez le baguer avec du scotch vert/jaune.
  4. Passons à la recherche de la phase et du neutre, qui se fera maintenant sous tension : donc attention, il y a danger. Votre multimètre toujours relié à la terre devra être réglé sur le calibre supérieur à 230 V alternatif. Sur l'un des fils, vous devriez avoir 230 V : ce sera la phase ; sur l'autre fil, 0 V : ce sera le neutre.
  5. Baguez la phase en rouge et le neutre en bleu.

Vous souhaitez en savoir plus sur les normes électriques ?

installation électrique

installation électrique : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'installation, la sécurité et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Câblage électrique

Sommaire