Sommaire

Que faire en cas de coupure d'électricité ? C'est trop souvent la question que l'on se pose lors d'une coupure de courant alors que la prudence et le confort appellent à connaître à l'avance ce qu'il faut vérifier avant de faire quoi que ce soit. Il y a différentes causes à une coupure d'électricité qu'il faut rechercher avant de savoir s'il faut ou non remettre le courant d'un disjoncteur déclenché.

Coupure électrique : la coupure partielle

Origine des coupures d'électricité

C'est la première chose à déterminer : l'origine de la coupure que l'on peut déjà identifier selon qu'il s'agit :

  • d'une coupure partielle (une seule pièce ou prise est privée de courant alors que le reste de la maison/appartement est alimenté) ;
  • d'une coupure totale si toute l'habitation est dépourvue d'électricité.

Cas de la coupure partielle

S'il s'agit d'une coupure partielle, c'est qu'un disjoncteur secondaire dans le tableau électrique a joué son rôle pendant que le disjoncteur principal est resté en fonction (d'où la raison pour laquelle le reste de l'habitation est toujours alimenté).

Le plus plausible dans ce cas est que la partie du réseau alimentée par ce disjoncteur a été surchargée. Trop d'appareils branchés, donc trop de consommations électriques simultanées ont dépassé la capacité de ce disjoncteur secondaire qui a fait que le fusible a sauté.

En ce cas, il faut délester cette partie du réseau en débranchant les appareils inutiles dans la pièce incriminée. Réenclencher ensuite ce disjoncteur doit permettre de retrouver le courant dans la partie isolée momentanément.

Coupure d'électricité sans implication du tableau électrique

Si le disjoncteur au tableau électrique n'a pas disjoncté, la coupure d'électricité est forcément en amont du tableau électrique. Il peut s'agir :

  • d'un disjoncteur au niveau d'un ancien compteur électrique (les compteurs récents n'ont plus de disjoncteur externe).
  • d'une coupure d'alimentation électrique par le fournisseur d'énergie, plus probablement.

Coupure due à un ancien compteur électrique

Le cas est rare puisqu'en cas de problème électrique, c'est le disjoncteur du tableau intérieur qui aurait dû sauter.

Le plus probable est que le disjoncteur général au compteur a encaissé une décharge via la terre généralement due à la foudre.

Remettre le disjoncteur en fonction ne présente pas de danger à condition d'agir avec la prudence requise par le fournisseur d'énergie (le propriétaire du compteur).

Coupure due à un manque d'alimentation électrique

Il faut alors se tourner vers le disjoncteur et vérifier également qu'on est à jour du paiement de ses factures.

Durant la trêve hivernale, du 1er novembre au 31 mars, même si vos factures ne sont pas payées, l’électricité et le gaz sont maintenus. Votre fournisseur d'électricité peut toutefois procéder à une réduction de la puissance de votre électricité, sauf si vous bénéficiez du chèque énergie.

Coupure d'électricité totale due au disjoncteur

Si le disjoncteur du tableau électrique s'est déclenché, il s'agit alors d'un problème en aval du compteur donc sur l'installation électrique domestique.

Défaut d'isolation électrique

Un appareil relié à la terre est défectueux et a permis l'écoulement vers la terre d'un courant électrique de plus de 500 mA.

Le disjoncteur différentiel ayant détecté ce courant de fuite, il a isolé l'intégralité de l'installation afin de prévenir les risques d'électrisation et a donc fait disjoncter le circuit général.

Il est dangereux de remettre le courant tant qu'on n'a pas déterminé précisément l'appareil ou le branchement en cause. Il peut s'agir d'un appareil ou de la prise sur laquelle est raccordé l'appareil.

Comme on a forcément des soupçons sur un appareil vétuste, on commencera par le débrancher avant de remettre le courant en réenclenchant le disjoncteur :

  • Si le disjoncteur ne saute plus, c'est bien cet appareil (ou sa prise) qui est défectueux et on ne le rebranchera jamais plus sans l'avoir fait réviser et contrôler (lui ou sa prise).
  • Si aucun appareil ou prise n'est soupçonné(e), on débranche tout, on réenclenche et on rebranche un à un les appareils pour déterminer lequel cause le défaut électrique.

Surcharge électrique

Le compteur n'a pas accepté le dépassement de la puissance souscrite auprès du fournisseur d'énergie (3 kVa, 6 kVa, etc.) car trop d'appareils consomment en même temps.

En ce cas, il faut délester le circuit en arrêtant le fonctionnement simultané des appareils les plus gourmands. Par la suite, afin que cela ne se reproduise pas il pourra être judicieux d'augmenter la puissance souscrite lors de l'abonnement.

Si une installation électrique date de plus de 15 ans ou qu'elle n'a pas été remise aux normes dans les 15 ans précédents, lors de l'achat ou de la location, un diagnostic électricité a dû être effectué par un diagnostiqueur immobilier.

Ce diagnostic atteste de la présence du disjoncteur différentiel obligatoire. Si vous êtes occupant d'un logement sans disjoncteur différentiel, il est urgent d'en faire poser un par un électricien.